Comment parler SEXE avec son ado

Share

Parler de sexualité aux adolescents est une tâche (parfois une corvée !) qui incombe  traditionnellement aux parents. Jusqu’à très récemment, les valeurs religieuses et sociales, longtemps cohérentes en matière de sexualité, étayaient leur « sermon ». Aujourd’hui, le sexe envahit nos écrans, nos affiches, nos radios et s’affiche partout. Dans ces conditions, trouver les mots pour transmettre le message approprié, ni trop restrictif, ni trop permissif, est un vrai dilemme pour les parents. Raghida, 48 ans en témoigne

 

 « Depuis que ma fille a ses règles, je ne peux même pas l’emmener acheter un soutien-gorge. La moindre discussion prend une tournure dramatique. Elle me rejette et me repousse à chaque fois que je lui pose une question. Je ne sais pas comment m’y prendre ! Or le sexe est partout ! Vous avez vu la pub de lingerie sur l’autoroute ? La femme est devenue un objet sexuel. Et il n’y a pas que ça ! Il suffit d’allumer la radio pour entendre tout genre d’indécences ! Je voudrais tellement lui donner à ma fille une image positive de la sexualité seulement la communication avec elle est impossible. Quand j’essaie d’aborder le sujet, elle se moque de moi et prétend qu’on lui a tout appris à l’école. Elle m’a même une fois profondément blessée en me rétorquant que j’étais trop vieille pour parler de ces sujets-là ! N’est-ce pas le rôle des parents de donner une éducation sexuelle à leurs enfants ? L’enseignement reçu à l’école est-il suffisant ? Nos enfants peuvent-ils se forger une conception réelle de la sexualité sans notre aide et notre soutien ? »

 

Dr. Sandrine répond:

Chère Raghida, vous avez tout à fait raison de vous interroger sur la question. En effet, ce ne sont point les écoles qui parviennent à corriger la vision déformée de la sexualité propagée par les médias. Les cours d’éducation sexuelle scolaire, s’ils existent, se limitent le plus souvent à l’étude de la reproduction animale puis humaine. Le contenu de cette approche est essentiellement biologique et informatif. Les élèves qui y assistent, sont nombreux à évoquer le sentiment, au mieux d’indifférence, au pire de malaise, engendré par ces interventions. En évitant toute forme d’implication affective, la sexualité telle qu’exposée dans les milieux scolaires, est réduite à des phénomènes biologiques dont la présentation objective ne peut prêter à aucune forme de discussion sur un versant affectif. Et pourtant, c’est bien là un enjeu essentiel de la maturation psychosexuelle de l’adolescent que de rétablir le lien entre le sexe et la personne. Ainsi, c’est à vous que revient la tâche d’aider votre fille à appréhender la sexualité dans sa dimension humaine.

 

Or il est vrai qu’à l’adolescence, la communication se révèle difficile et compliquée. Cela est dû au fait que la puberté est une bascule très importante qui fait chavirer l’ensemble des repères que l’enfant s’était construit. L’enjeu principal de cette période est de faire corps avec sa pulsion sexuelle et de réussir à l’intégrer à sa personnalité. L’entrée dans la sexualité réactive au sein de la famille la problématique oedipienne. L’adolescent doit se détourner des ses parents et proposer d’autres objets à son désir. La sexualité est le domaine privilégié dans lequel l’ado va s’affirmer comme adulte vis-à-vis de sa cellule familiale.

 

Votre rôle en tant que parent

Le rôle fondamental des parents, tout au cours de l’adolescence, est un rôle d’accompagnement qui nécessite le maintien constant d’un dialogue garant du lien éducatif. L’adolescence commence avec l’avènement de nouveaux besoins qui entrent souvent en conflits avec la répression parentale ou avec ses interdictions, et se traduisent alors par une révolte contre l’autorité. L’adolescent est en effet souvent contraint à déplacer ses pulsions nouvelles dans l’agressivité et c’est en premier lieu à ses parents  de l’aider à assumer cette difficile transition par un dialogue sans cesse renouvelé et qui ne le renvoie pas à des réponses toutes faites. Les réactions de votre fille sont certes violentes mais elles reflètent son besoin de s’émanciper et de se construire. Accompagnez-la tout au long de ce processus de maturation tout aussi difficile pour elle que pour vous, en maintenant la communication malgré son apparent rejet.

 

Comment parler sexe avec son ado?

  • Anticiper

Aborder le thème vers 12/13 ans et non quand l’ado se sent concerné. C’est trop tard ou malvenu

  • Accompagner

Se servir d’un film, d’un article dans un journal ou d’un débat pour chercher ensemble une explication : « tu as vu cet article sur l’HPV ?qu’en penses-tu ». Quitte à acheter spécialement une revue

  • Respecter

S’abstenir de poser des questions personnelles. Eviter de parler de soi et de ses expériences passées. Ne pas lui dire « moi, à ton age… » …ou « ton père était le premier homme dans  ma vie… ». Ce serait indirectement entrer en rivalité avec votre ado. On parle de lui sans parler de soi.

  • Ecouter

Ne pas asséner en cas de chagrin d’amour : « ce n’est pas grave, un de perdu, dix de retrouvés », mais écouter ce qu’il a à dire. Il important qu’un jeune puisse exprimer ses émotions.

Share